AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JUDE - Hey Jude, don't make it bad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Âge : 13
Date d'arrivée : 01/02/2018
Mots débités : 57

Popularité : 91
Où te trouves-tu : Sûrement au parc, avec Jude et Thom.
Emploi/étude : collègienne.
Humeur : lunatique.

MessageSujet: JUDE - Hey Jude, don't make it bad   Lun 5 Fév - 9:04



Hey Jude, don't make it bad
jude ft elisabeth

 
Vendredi soir. Le jour du grand match pour l’équipe de basket du collège. C’est impensable qu’elle n’aille pas soutenir ses deux meilleurs amis dans leur activité préférée ! Elle ? Elle a essayé un jour, et bien qu’elle comprenne bien le principe et qu’elle soit pas trop mauvaise, elle trouve pas que c’est le sport le plus stimulant du monde. Bien sûr, elle s’est bien gardée de le dire à Jude et Thom, sous peine de le vexer, mais c’est la vérité. Elle préfère le hockey, à ce niveau-là, mais les sports d’équipe c’est pas trop son truc de manière générale. À chaque match, ils ont leur petit rituel. Elle vient les voir. Elle fait limite la pom-pom girl et ça l’étonne à chaque fois, d’ailleurs. À quel point elle y met du sien. À quel point ça lui tient à cœur que les deux garçons qu’elle aime plus que tout au monde voient qu’elle est là à les encourager. Et ensuite, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, ils vont manger un burger dans le petit restaurant à proximité du terrain. Vous vous doutez bien que c’est plus agréable s’ils gagnent… Parce que s’ils perdent le match, ils ne parlent que de ça et là, elle est un peu perdue. En cas de défaite, ils refont le match en entier en jugeant chacun de leurs actes pour pouvoir les améliorer la prochaine fois. Et bien qu’elle apprécie les voir jouer, elle trouve inutile de remuer le passé et de parler de ça pendant deux heures. Mais bon… Elle a déjà essayé de leur dire qu’elle trouvait ça bête. Ils ont relevé la tête, synchros, l’ont dévisagée comme si elle était une extra-terrestre, ont levé les yeux au ciel en soupirant en même temps « ahhh, les filles… » et ils ont recommencés. Elle a fini par en rire, parce qu’on aurait dit une seule personne tellement ils étaient en accord l’un avec l’autre. Elle admire beaucoup leur complicité. En est même un peu jalouse des fois. Parce que, même s’ils sont très proches tous les trois, ce n’est jamais pareil. Après tout, c’est une fille… Elle peut pas comprendre certaines choses de « mecs », il parait… Elle déteste ces phrases toutes faites qui sont là exprès pour les éloigner davantage. Comme si une fille pouvait pas comprendre, justement parce que c’est une fille.

Comme chaque soir d’avant match, du coup, elle est chez elle. Elle tapote un message sur le clavier de son téléphone pour écrire à sa mère. Sa petite sœur est chez la babysitter. Sa maman essaie de limiter les coûts actuellement, du coup c’est plutôt rare mais elle sait à quel point les matchs de basket sont important pour Elisabeth. Alors elle fait l’effort. Elle la libère, non sans lui clamer que c’est un énorme privilège. L’ado lève généralement les yeux au ciel, dans cette conversation. Un privilège de quoi ? D’avoir treize ans et d’avoir le droit, un vendredi soir par mois, d’aller soutenir ses meilleurs amis ? Laissez-moi rire. Demain ce sera la même rengaine. Elle partira sur son skateboard au petit matin pour profiter de quelques heures de répit avant de passer la journée avec un foutu bébé. Pour limiter les coûts. Alors dites-moi, il est où le privilège ? Bref. Elisabeth remercie sa mère. Lui dit qu’elle sera rentrée pour 22h00 sans doute mais que la maman de Thom ou celle de Jude sera là pour veiller sur eux et pour la ramener. Histoire qu’elle ne s’inquiète pas et qu’elle puisse bosser tranquille. Elle lâche son portable, s’approche de son armoire et regarde la pile d’habits froissés qui en déborde. Incline la tête sur le côté. Elle ne sait vraiment pas quoi se mettre. Elle est tout le temps en T-shirt de garçon et jeans, et ça lui plait. Mais elle voit bien que les autres filles font plus d’effort. Dans sa penderie, elle voit une robe bariolée, principalement rose. Elle grimace et soupire un petit « beurk ». Sa mère n’arrête pas de lui répéter qu’elle est jolie comme un cœur dans cette robe. Peut-être, mais qu’est ce qu’elle la trouve bof. Elle regarde sa montre. Hausse les épaules. Hésite. L’essaie. « mouais, c’est moins moche quand c’est porté, c’est vrai… » ça fera un choc aux garçons si elle met un truc pareil. Mais c’est plus fort qu’elle, ce soir, elle a envie d’être « jolie comme un cœur », justement. Elle tire ses cheveux en arrière. Ils ont juste la bonne longueur pour faire une petite queue de cheval. Ça lui évitera de les avoir devant les yeux quand elle sautera et qu’elle criera pour les encourager. Au pied, elle décide de ne pas changer d’habitude par contre. Ses converses blanches feront très bien l’affaire. Le rendu final ferait rire la majorité des gens qui s’y connaissent en mode… Mais en se regardant dans le miroir, elle aime bien, elle. Une petite veste en jeans et la voilà partie à pied pour le terrain de basket.

Lorsqu’elle arrive, Jude et Thom sont dans un coin du terrain. Elle hésite à aller les voir avant le début du jeu. Finalement, elle décide la spontanéité et détourne le terrain pour arriver près d’eux par surprise, un large sourire accroché à ses lèvres. « Bonne chance, les gars. » Ils sursautent un peu et ça la fait rire aux éclats. « Essayez de gagner, s’il vous plaît. J’veux pas vous entendre râler quand on ira manger, ce soir. » Elle se tourne vers Jude et lui fait un petit clin d’œil avant de sourire à Thom. Ils la dévisagent comme jamais et, si au début ça la faisait rire, elle trouve ça vraiment bizarre maintenant. « Vous avez vu un fantôme ou quoi ? » Soudain elle se souvient. Elle se rappelle qu’elle a choisi une robe couleurs « fille », pour une fois. Et sous leurs regards mi-étonnés, mi-choqués, elle se sent tout d’un coup très très mal à l’aise.

made by black arrow

_________________


They knew. that's all you can ask from a friend.
   
To be human is to love. Even when it gets too much. I'm not ready to give up. All the tigers have been out. I don't care, I hear them howl. I let them tear right through me. Can you help me not to care? Every breath becomes a prayer. Take this pain from me ... © Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'arrivée : 30/01/2018
Mots débités : 38

Popularité : 50
Où te trouves-tu : Chez moi avec mes parents & ma grande soeur, ou au collége
Emploi/étude : Collégien
Humeur : On essaye d'être happy

MessageSujet: Re: JUDE - Hey Jude, don't make it bad   Mer 7 Fév - 19:20


Le basket c'est important pour moi, dans ma famille je suis considéré comme le petit ''geek'' de la famille alors forcément lorsque j'ai demandé à mes parents de m'inscrire au basket c'était complètement inattendu pour eux. À vrai dire, mon père n'était pas vraiment heureux d'apprendre ça puisque lui, son seul est unique but dans la vie c'était de me rendre footballeur. Mauvaise pioche papa. Cette activité là je la fais avec mon meilleur ami et c'est vraiment chouette parce que ça nous permet de partager quelque chose en plus. On arrive à ce motiver tous les deux. Généralement c'est soit ma mère qui nous dépose au gymnase soit sa mère à lui et ce soir c'est sa mère à lui puisque ma mère arrivera plus tard. Mon père ? Non mon père ne sera pas là ce soir, il n'aime pas trop ça tant pis pour lui je lui prouverais bien un jour ou l'autre que je peux être bon en sport aussi. Thom et moi nous pouvons compter sur notre pompom girl officiel à savoir notre meilleure amie. Contrairement à nos parents, elle au moins elle ne manque aucun de nos matchs.

Le match va bientôt commencer, nos shorts et nos maillots sont enfin sur nous et nous portons donc les couleurs de la ville sur nos dos. En attendant que tout le monde rentre dans le gymnase, Thom moi et puis les autres joueurs nous sommes en train de nous entraîner sur le terrain. Thom et moi sommes en train de mettre une éventuelle tactique en marche avant d'être surpris par notre meilleure amie. « Bonne chance, les gars. » Bien évidemment on savait qu'elle allait être là, mais on ne savait pas qu'elle viendrait jusque là pour nous voir. Thom et moi nous sommes surpris par sa tenue et je pense que ça se voit sur nos têtes. « Essayez de gagner, s'il vous plaît. J'veux pas vous entendre râler quand on ira manger, ce soir. » C'est assez étrange parce que, nous entendons ce qu'elle nous dit et pourtant on ne répond pas, comme si on était bloqué par quelque chose. « Vous avez vu un fantôme ou quoi ? » Oui, bon là il faut quand même se bouger. Secouant ma tête je reprends, « Presque ! Depuis quand tu mets des robes ? » Lui demandais-je en souriant timidement.

_________________

DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Âge : 13
Date d'arrivée : 01/02/2018
Mots débités : 57

Popularité : 91
Où te trouves-tu : Sûrement au parc, avec Jude et Thom.
Emploi/étude : collègienne.
Humeur : lunatique.

MessageSujet: Re: JUDE - Hey Jude, don't make it bad   Jeu 8 Fév - 9:57



Hey Jude, don't make it bad
jude ft elisabeth

 
Alors que le gymnase se remplit de plus en plus et qu’elle fait face à ses deux meilleurs amis, bouche bée, elle sent monter en elle une sorte de chaleur de malaise lui traverser le corps. Ça monte depuis ses intestins. Ça forme une boule dans son ventre, qui monte ensuite gentiment dans sa gorge. Elle a l’impression d’être une extraterrestre alors que ni Thom, ni Jude, ne prononce quoi que ce soit. Ses joues s’empourprent. Elle le sent. Cette chaleur qui lui enflamme le cœur et le visage. Elle baisse les yeux. Jude ouvre enfin la bouche et elle lui en est reconnaissante, jusqu’à ce que sa remarque la percute et qu’elle accentue sa gêne. Elle ouvre la bouche pour répliquer, un petit air indigné se dessinant sur son minois de poupée, mais Thomas en rajoute – sans doute involontairement une couche – puisqu’il ajoute « Ouais… T’as presque l’air d’une vraie fille ! » Ses yeux clairs la dévisagent alors que les deux garçons la regardent de la tête au pied. Visiblement, c’est la pire surprise qu’elle pouvait faire. Ça la vexe sérieusement, cette histoire, et elle commence à regretter d’être venue les soutenir. Elle ne sait même pas quelle réaction adopter. Finalement, elle soupire, lève les yeux au ciel et réplique froidement à l’intention des deux garçons : « Comme si vous aviez jamais vu une fille en robe avant, sérieusement. » Son regard noisette se pose sur chacun d’entre eux. C’est sans doute la première fois depuis longtemps qu’elle est aussi sèche. « Bon. J’vais m’assoir. Si vous êtes pas trop gênés d’être vus avec une vraie fille à la fin du match, vous viendrez me retrouver. » Son regard dévisage surtout Thomas. Jude a été maladroit, mais Thom était carrément méchant. Une vraie fille. Comme si ce n’en était pas une. Comme s’ils en avaient réellement vraiment douté ! Elle se tourne vers Jude, lui adresse un petit sourire qui trahit son malaise. Finit par se rendre compte qu’ils sont justes bêtes comme des garçons et maladroits, comme des garçons… Et soupire. « Bonne chance ! Mettez leur une raclée ! » Elle tape son poing dans sa paume en souriant, mais intérieurement, elle se maudit d’avoir troqué son jeans troué et son T-shirt « Metallica » contre une robe girly. Et si elle tente tant bien que mal de le masquer, la déception se lit sur son visage de poupée. Elle ne s'attendait pas à des compliments de leur part. ça l'aurait tout autant gênée, d'ailleurs. Mais elle espérait d'autre commentaire que "Tu ressemble presque à une vraie fille"... Elle lance un dernier regard à Jude, se mord la lèvre inférieure et détourne les talons pour aller s’assoir dans un des premiers rangs des gradins, là où il reste une petite place pour elle.

Le match bat son plein. L’équipe de Broken Hill se défend bien et gagne actuellement Mildura de 6 points. Thomas a déjà fait deux passes décisives qui ont permis à Jude de marquer deux paniers à trois points. Il reste seulement quelques minutes. Elisabeth a déjà oublié son malaise de tout à l’heure. Elle est trop occupée à crier et à s’agiter dans les gradins pour se préoccuper encore de sa tenue et des remarques déplacées de ses deux amis. « Allez, Broken Hill ! Allez ! » Les mains en porte-voix, autour de sa jolie bouche, elle hurle pour encourager son équipe. Plus que quelques secondes… Le commentateur n’en peut plus du suspens alors que Mildura s’approche dangereusement du panier. La défense est affaiblie. Leur meneur shoot pour égaliser les scores. Et hop… Plus que 3 points qui les séparent. Le cœur d’Elisabeth s’enflamme. Elle sent que ses joues sont rouges… Il ne reste que quinze secondes de match. Les équipes se sont séparées, c’est la pause qui leur permet d’établir leur dernière tactique. À ce stade, soit Broken Hill marque encore et c’est gagné, soit c’est Mildura qui arrive à mettre un panier et qui les fera donc terminer pratiquement ex-aequo. Elle se mord la lèvre. Réfléchis comme si elle était sur le terrain à la meilleure tactique à adopter. Se rassied. Se relève. Ne tient plus en place tant la tension est forte. Les joueurs se repositionnent. La sueur perle le front des plus engagés. La pression est palpable. Même le public, avant enthousiaste, se tend littéralement. Le silence règne. Tout le monde attend de voir les dernières actions de ce match intense.

made by black arrow


Spoiler:
 

_________________


They knew. that's all you can ask from a friend.
   
To be human is to love. Even when it gets too much. I'm not ready to give up. All the tigers have been out. I don't care, I hear them howl. I let them tear right through me. Can you help me not to care? Every breath becomes a prayer. Take this pain from me ... © Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'arrivée : 30/01/2018
Mots débités : 38

Popularité : 50
Où te trouves-tu : Chez moi avec mes parents & ma grande soeur, ou au collége
Emploi/étude : Collégien
Humeur : On essaye d'être happy

MessageSujet: Re: JUDE - Hey Jude, don't make it bad   Sam 10 Mar - 21:59


Ma mère me dit très souvent que je suis maladroit, dans tout ce que je fais. Par exemple, je suis incapable de porter un plateau sans rien renverser dessus ou par terre, je crois que je tiens ce côté-là de mon père d'ailleurs. C'est peut-être même le seul point en commun que nous avons tous les deux d'ailleurs. C'est malheureux si ça s'avère être vrai quand même. Pendant l'échauffement, alors que je suis avec Thomas, c'est notre meilleure amie Eli qui vient nous retrouver. J'avoue que je bug quand même très rapidement sur sa tenue. Non pas qu'elle n'est pas jolie, bien au contraire, mais seulement parce que j'ai pas l'habitude. « Ouais... T'as presque l'air d'une vraie fille ! » Lui lance alors Thom sans trop savoir pourquoi d'ailleurs. Si je suis maladroit et parfois bête je le reconnais, je pense que lui bat tous les records et je me sens tout d'un coup beaucoup moins seul quand même. « Comme si vous aviez jamais vu une fille en robe avant, sérieusement. » Il a clairement jeté un froid entre nous trois et il a aussi clairement mis mal à l'aise Eli qui n'a rien demandé. J'ai d'ailleurs lancé un regard d'incompréhension total à Thom, qui lui même n'a même pas compris. Soupirant, je me contente de froncer les sourcilles en le regardant. Il devrait comprendre tout seul, normalement. « Bon. J'vais m'assoir. Si vous êtes pas trop gênés d'être vus avec une vraie fille à la fin du match, vous viendrez me retrouver. » Oui, elle est vexée et moi ça j'ai remarqué de suite. Maintenant il va falloir réparer sa grosse maladresse. « Mais non dit pas ça ... » Il faudrait que je rattrape les choses, mais l'heure presse. « Bonne chance ! Mettez leur une raclée ! » Je pense qu'elle ne m'en veux pas réellement à moi, mais plutôt à notre ami. J'essaie de lui assurer un sourire d'excuse, j'espère qu'elle comprendra.

Le match et lancé, et tout va très vite dès le départ. Étant shooter j'ai souvent le ballon et j'essaie de le faire rentrer le plus possible. Ça n'est pas toujours simple, quelques joueurs de l'équipe adverse sont beaucoup plus grands de taille que moi alors je suis obligé de faire d'autre mouvement, de les feintés comme ont le dit si bien dans le jeu. À la mis-temps, il nous reste qu'un seul tire à trois points à effectué pour que le match soit gagné. Je suis concentré, je donne tout quitte à être épuisé à la fin du match c'est pas grave. Le jeu reprends et seulement trois minutes avant la fin j'arrive à rentrer un panier à trois points, le fameux. C'est l'ensemble du gymnase qui est en feu, c'est un travail d'équipe avant tout, mais je suis quand même très fier de moi. Je suis épuisé, vidé, je ne réalise même pas je pense. Instinctivement, c'est Eli que je recherche dans le public.

_________________

DON'T THINK I DIDN'T NOTICE
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: JUDE - Hey Jude, don't make it bad   

Revenir en haut Aller en bas
 
JUDE - Hey Jude, don't make it bad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière à SAINT JUDE - patron des causes désespérées
» Prière à Saint JUDE, patron des causes perdues + Neuvaine !
» Saint Simon et Saint Jude Apôtres et commentaire du jour "L'unité des Douze, l'unité de l'Eglise"
» Fête de Saint Jude apôtre et cousin de jésus
» Saint Jude Thaddée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives rp-
Sauter vers: