AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Little do you know ( Lizbeth )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Date d'arrivée : 04/02/2018
Mots débités : 154
Popularité : 298
Où te trouves-tu : Sur un banc
Emploi/étude : Psychologue
Humeur : Mélancolique

MessageSujet: Little do you know ( Lizbeth )    Mar 6 Fév - 19:01

" Allez mon grand, va courir "
Joshua regarda son chien s'élancer vers la grande étendue d'herbe qui lui faisait face. Loin d'être inquiet, Joshua s'installa sur son banc habituel et sorti son livre du moment. Il savait que Kobi serait de retour dans dix minutes, le temps pour lui de terminer son chapitre. Le livre du jour était écrit par un de ses auteurs préféré, Milan Kundera. L'insoutenable légèreté de l'être lui rappelait sa propre vie. La frontière entre légèreté et pesanteur était mince et pour passer chaque frontière il fallait un passeur. Plus sa lecture avançait plus il se rendait compte qu'il avait passé cette frontière. Mais le plus étrange consistait en l'identité de son passeur. Il s'était récemment admis à lui même que son passeur était Lizbeth. Il avait passé trois ans dans la pesanteur la plus total, accroché à son passé et à ses souvenirs et puis il l'avait rencontré. C'était sur ce même banc deux mois plus tôt. Au début il n'avait pas fait attention, il ne voulait pas la regarder et puis elle lui avait souri. À ce moment précis son coeur avait manqué un battement et petit à petit au fil de leur rencontre elle avait réussi par il ne savait quel moyen à lui retirer un poids des épaules.

Innocemment il regarda sa montre. Plus que cinq minutes avant qu’elle n’arrive. Un mélange de nervosité et d’excitement le prit. Si au départ leur rendez-vous réguliers sur le banc n’avait représenté qu’un échappatoire à la monotonie de vie, Joshua s’était vite attaché à Lizbeth jusqu’à devenir entièrement dépendant de ces rencontres. Le matin il se levait en ne pensant qu’au moment où il pourrait croiser de nouveau le regard de la jeune femme.
Il aperçu Kobi courir vers lui et accueilli son chien d’une caresse sur la tête. Le retour de Kobi ne signifiait qu’une seule chose, elle arrivait. Il se redressa lentement et fit mine de se plonger dans son livre. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il l’attendait désespérément. Même si cela n’était pas si loin de la vérité. Il ne put s'empêcher de penser au moment ou elle serait devant lui. Comme à chaque fois il se demandait ce qu'il pourrait lui dire, comment la regarder, comment ne pas dépasser les règles tacitement fixées entre eux ? Car sans même les énoncer à haute voix les deux avaient convenus de ne pas parler de leur vie personnelles. Rien sur leur métier, leur famille ou même leur passé. Quand bien même ce dernier non-dit avait au début rassuré le jeune homme, ne pas avoir à parler de sa femme, il s'était aperçu vouloir en apprendre davantage sur Lizbeth et il savait pertinemment qu'il ne pouvait lui demander des informations sans en lâcher en retour. Il fut sorti de ses pensées par un aboiement de Kobi l'avertissant de la proximité de Lizbeth.

@lizbeth oneil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'arrivée : 27/01/2018
Mots débités : 173

Popularité : 333
Emploi/étude : professeur de théâtre

MessageSujet: Re: Little do you know ( Lizbeth )    Mer 7 Fév - 5:53


Lizbeth & Joshua

Little do you know


Some meetings are just meant to be. Could it be Fate ?

Le jour tant attendu était arrivé. Le jour où elle allait le revoir. Son bel et mystérieux inconnu du banc. C'était comme ça qu'elle l'avait surnommé dès la première fois où elle l'avait vu. Depuis, elle avait appris son prénom. Elle savait donc qu'il s'appelait Joshua. Mais c'était tout ce qu'elle savait de lui, de sa vie. Ou presque tout. Car elle savait aussi qu'il avait un chien et que c'était surtout grâce à lui qu'ils s'étaient adressé la parole et qu'ils avaient fini par se revoir régulièrement au même endroit. Elle savait aussi qu'il aimait lire et ça aussi, ça l'avait tout de suite attirée, voire séduite. A vrai dire, elle s'était même immédiatement sentie quelque peu fascinée par cet homme. Il avait un petit air mélancolique sur le visage la plupart du temps et Lizbeth avait voulu en savoir plus. Ou du moins, elle s'était donnée pour mission d'ôter cet air de son visage, au moins le temps de leur rencontre. Et ça avait semblé avoir fonctionné. Quand il lui souriait, elle avait tout simplement l'impression que plus rien d'autre n'existait autour d'elle. Son sourire était magnifique et le rendait encore plus beau. Oui, la jeune femme était totalement sous le charme, même si elle n'avait longtemps pas osé se l'avouer. Après tout, ils avaient passé une sorte d'accord tacite, un accord selon lequel ils ne parlaient jamais de leurs vies. Ils se contentaient d'échanger sur l'art, sur les sujets d'actualité ou autres l'espace de quelques instants. Mais récemment, la jeune femme s'était surprise à en vouloir plus. Elle voulait en apprendre davantage sur Joshua, elle désirait apprendre à réellement le connaître. Néanmoins, de l'autre côté, elle avait bêtement peur d'être déçue. Car forcément, elle avait commencé à se faire une image bien précise du jeune homme et elle avait simplement peur que cette image ne corresponde en rien à la réalité. Mais au fond, était-ce vraiment important ? Ils s'entendaient bien, le courant passait très bien entre eux et ça ne restait plus à prouver.

Quoiqu'il en soit, elle s'était surprise à prendre de plus en plus de temps à se préparer avant chaque rencontre. Elle voulait être jolie pour lui. En même temps, elle se sentait un peu ridicule, après tout, ce n'était pas un vrai rendez-vous. Et pourtant...elle avait de plus en plus envie d'un rendez-vous avec lui. Un rendez-vous ailleurs que sur ce banc, dans ce parc. Cela faisait quelques temps qu'elle y songeait et à chaque fois, elle s'était dégonflée à la dernière minute. Mais aujourd'hui elle allait sauter le pas. Elle l'avait décidé et elle allait s'y tenir ! Elle espérait seulement ne pas tout foutre en l'air. Elle l'espérait tellement. Car l'étrange et unique relation qui était née entre eux était précieuse et elle y tenait vraiment beaucoup. Elle avait opté pour une robe bleue toute simple, mais élégante et avait attaché ses cheveux en chignon. Elle avait appliqué un maquillage assez discret sur son visage, puis elle avait quitté son appartement, le cœur battant la chamade. Elle pensait de plus en plus à lui et elle savait pertinemment qu'il y avait quelque chose, qu'elle ressentait quelque chose pour lui. Elle ne se l'expliquait d'ailleurs pas du tout. Comment pouvait-on craquer pour quelqu'un dont on ne savait presque rien ? Parfois, il ne fallait pas chercher de logique aux sentiments...tout simplement parce que les sentiments ne connaissaient aucune logique.

Quelques instants plus tard, elle arriva au parc. Elle était un peu nerveuse, mais il était hors de question de reculer, cette fois. Alors qu'elle approchait du lieu de rendez-vous, elle le vit. Avec son chien. Et un livre à la main. Fidèle au poste, comme toujours. Et toujours aussi beau. Elle se sentit rougir et tenta de se reprendre alors qu'elle arrivait à hauteur de Joshua. "Bonjour, cher inconnu !" C'était sa façon de s'adresser à lui à chaque fois qu'ils se voyaient. Elle lui adressa un grand sourire et gratifia le chien d'une caresse avant de s'assoir près du brun. "Qu'est-ce que tu lis, aujourd'hui ?" Elle n'attendit même pas de réponse et attrapa le livre sans demander la permission à son propriétaire pour en lire le titre. "Je crois l'avoir lu un jour. Il y a longtemps..." Elle sourit une nouvelle fois et lui rendit son livre avant de l'observer. Il n'y avait plus de doute possible. Elle craquait complètement pour lui. Elle ferma les yeux l'espace de quelques secondes, puis les rouvrit et prit une profonde inspiration. Elle devait le faire maintenant. Sinon, elle n'y arriverait jamais. "J'aimeraisbeaucouptevoirdansunautrecontexte." Merde. Elle était tellement stressée qu'elle articulait à peine et parlait bien trop vite. Pauvre Joshua. Il ne devait pas avoir compris la moitié de ce qu'elle avait dit.

Elle sentit le rouge lui monter aux joues, gênée. Bon sang. D'habitude, elle n'était pas comme ça. Elle était plutôt sûre d'elle et n'avait aucunement honte de ce qu'elle disait. Mais là...là, c'était différent. Elle prit une nouvelle inspiration et tenta de calmer les battements effrénés de son cœur. "Désolée, je...ce que je veux dire, c'est que j'aimerais beaucoup aller boire un verre toi un jour. Ou un truc du genre. Je sais qu'on s'était mis d'accord pour ne se voir qu'ici, mais...tu ne crois pas qu'un peu de changement nous ferait du bien ?" Bien sûr. Elle n'était même pas capable de dire clairement qu'elle voulait un rendez-vous. Mais ça faisait trop officiel... "Je ne t'oblige à rien, bien sûr ! Si tu préfères continuer comme ça...ça m'ira très bien aussi !" Menteuse.

Codage par Magma.

_________________
A Smile is Worth a Thousand Words
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'arrivée : 04/02/2018
Mots débités : 154
Popularité : 298
Où te trouves-tu : Sur un banc
Emploi/étude : Psychologue
Humeur : Mélancolique

MessageSujet: Re: Little do you know ( Lizbeth )    Mer 7 Fév - 22:49

À l’entente de sa voix il releva la tête de son livre. Pas trop vite, pas trop lentement, comme pout chaque chose qui la concernait Joshua faisait en sorte de ne pas paraître trop pressé où au contraire trop détaché. C’était toujours comme ça quand Lizbeth était là. D’un côté il souhaitait se laisser aller et exprimer ses sentiments naissant mais de l’autre il préférait ne rien dire de peur de tout gâcher. Et si elle ne ressentait pas la même chose que lui ? Et s’il s’était trompé et qu’elle n’était tout simplement pas telle qu’il l’imaginait ? Et si elle ne l’appréciait pas réellement ? Tant de questions et si peu de réponses .. Il y avait longtemps pensé, se retournant dans son lit ne pouvant trouver le sommeil et la seule réponse qu’il avait pu s’apporter était d’agir dans le juste milieu. Hors quand il en venait à Lizbeth, le juste milieu était compliqué à trouver. Plusieurs fois lors de leurs rencontres Joshua s’était retrouvé à vouloir se giffler suite à une réponse trop froide ou au contraire, un geste trop chaleureux.
Un sourire se dessina sur son regard. Elle était vraiment très belle aujourd’hui. Pas que ce soit une exception non, pour lui Lizbeth était d’une beauté à couper le souffle. Pas de ces beautés forcées qui cherchent à attirer l’attention non, la beauté de Lizbeth était discrète et pourtant si évidente ! Pour Joshua tout passait par son sourire qui illuminait alors ses yeux bleus et quand l’étincelle apparaissant so noceur manquait toujours un battement. Rien ne lui plaisait plus que de l’observer. Il aimait la regarder quand elle lui parlait de théâtre, il aimait capter son rire, il vivait pour son petit air gêné quand elle pensait en avoir trop dit. En fait, il vivait pour ces petits moments fugaces qu’ils passaient sur un banc. Il commençait sa semaine en se raccrochant à l’idée qu’il pourrait s’asseoir quelques instants en compagnie de la jeune femme. Et chaque fois que l’entrevue touchait à sa fin il la quittait le coeur lourd. Combien de fois avait-il souhaité lui proposer de se revoir autour d’un café ? Et combien de fois y avait-il renoncé ?

De toutes les façons, Joshua savait qu’il n’en aurait jamais le courage. Il avait accepté l’idée de ne la voir que peu de temps par semaine et essayait de s’en satisfaire. Après tout s’il n’était pas capable de faire bouger les choses il n’avait pas le droit de se plaindre. Alors il acceptait la situation telle une fatalité et tentait de profiter un maximum de chaque entrevue. Il se félicita mentalement d’avoir choisi la veste en cuir plutôt que celle en daim. Même si l’apparence n’avait jamais été sa principale source d’intérêt il avait depuis peu envie de paraître à son avantage. Pas tout le temps, juste sur le banc. Juste pour elle.
« Bonjour Lizbeth »
C’était idiot, complètement stupide comme salutation mais c’était devenu un rituel. Elle l’appelait cher inconnu et lui prononçait son prénom. Il aimait son prénom. Il n’avait jamais aimé celui de Maddie, beaucoup trop court, beaucoup trop stéréotypé. Lizbeth. Pour lui, cela évoquait la douceur. Il adorait le prononcer. C’était un peu un moyen pour s’ancrer à la réalité, s’assurer qu’elle était réellement en là en face de lui et qu’elle n’était pas qu’une illusion destiné à le tromper. Il en avait eu beaucoup après la mort de Maddie des illusions. Il la voyait partout, dehors, sur le canapé, dans la salle de bain, dans la chambre, partout et dés qu’il s’en approchait elle disparaissait. Le bonheur et la sérénité que Lizbeth arrivait à lui apporter lui donnait à croire qu’elle ne pouvait être réelle. Après tout qui était-il pour mériter le bonheur une seconde fois ? Oui qui était-il pour avoir droit à une seconde chance quand certains passaient leur vie à chercher une première chance. Personne, il n’était personne. Et pourtant, face à Lizbeth il se sentait exister, il se sentait vivre.

La question, toujours la même depuis leur première rencontre n’était rien de plus qu’une simple formalité destiné à lancer la discussion il le savait. C’était un mécanisme instauré par la jeune femme qui était toujours celle qui s’intéressait  à ce qu’il tenait entre les mains.
«  L’insoutenable légèreté de l’âme, de Milan Kundera. » Pour la première fois sa simple réponse ne lui paru pas suffisante. Trop froide, trop désintéressé, trop éloigné de leur conversation. C’est sûrement pour ça que pour la première fois il prit l’initiative de la conversation « Tu as aimé ? » . Ce n’était pas grand chose, trois petits mots qui suffisait à lui donner l’impression d’avoir fait la bonne chose. Il guetta une réaction sur son visage mais s’aperçut qu’elle s’apprêtait à parler. Comme à son habitude il se mot en position d’écoute. Mais contrairement à leur nombreuses discussions d’avant, elle n’ouvrit pas la bouche pour parler de son livre ou de théâtre. Non. S’il avait bien entendu elle l’invitait à un rendez-vous. Mais cela lui paraissait trop beau pour être vrai et puis pourquoi voudrait-elle cela ? Lorsqu’elle répéta il mit un moment avant de comprendre que sa première interpretation était la bonne. Elle voulait vraiment qu’ils aillent boire un verre. Il n’écouta même pas sa justification. Il s’en fichait complètement. Tranquillement il se leva et la regarda en haussant un sourcil interrogateur.
«  Tu ne m’obligerais à rien du tout. » Il baissa son sourcil et lui tendit la main pour l’aider à se lever.
«  Que dirais-tu d’aller boire un café maintenant ? Je t’invite. » C’était une proposition impulsive mais cela faisait beaucoup trop longtemps qu’il attendait ce moment. beaucoup trop longtemps qu’il s’était résigné à ne jamais le voir arriver. Alors maintenant que l’occasion lui faisait face il tenait absolument à saisir immédiatement l’opportunité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'arrivée : 27/01/2018
Mots débités : 173

Popularité : 333
Emploi/étude : professeur de théâtre

MessageSujet: Re: Little do you know ( Lizbeth )    Ven 9 Fév - 16:38


Lizbeth & Joshua

Little do you know


Some meetings are just meant to be. Could it be Fate ?

Parfois, elle avait du mal à le cerner. Car parfois, il se comportait de façon un peu étrange, passant d'un homme quelque peu détaché, voire un peu distant, à un homme tout à fait agréable, voire très chaleureux. C'était très bizarre, mais au fond, Lizbeth ne se posait pas plus de questions que ça. Elle s'était dit que ça devait dépendre de son humeur du moment et puis, peu importe au fond. Elle passait toujours un moment très agréable en sa compagnie et attendait ces rencontres avec impatience à chaque fois. Parfois, elle n'avait pas envie que ça se termine, elle voudrait pouvoir rester là pour toujours, à simplement discuter de tout et de rien et à se perdre dans ses yeux, à se laisser emporter par son sourire...Il n'y avait aucun doute possible. Elle était dingue de ce Joshua. Son Joshua, comme elle aimait l'appeler dans sa tête ou quand il lui arrivait de se parler à elle-même. Parce que oui, Liz était très bavarde quand elle s'y mettait, même lorsqu'elle était toute seule. Aujourd'hui, elle savait que tout serait différent, que leurs petites habitudes allaient être quelque peu chamboulées. Car aujourd'hui, elle avait enfin décidé de se jeter à l'eau et de proposer autre chose à son "inconnu du banc" qui n'était plus vraiment un inconnu depuis un moment déjà. Quoique... Elle ne savait quasiment rien de lui, alors au fond, on pouvait dire qu'il restait un inconnu, un inconnu entouré de bien des mystères qu'elle avait vraiment envie d'élucider. Même si elle avait peur d'être déçue quelque part. C'était ridicule, comment le pourrait-elle ? Joshua avait l'air si parfait. Mais justement. A trop se faire d'illusions, à trop imaginer certaines choses, elle risquerait d'être d'autant plus déçue. Et puis zut. Advienne que pourra !

Bien sûr, elle ignorait totalement que le jeune homme se posait à peu près les mêmes questions qu'elle et qu'il hésitait tout autant qu'elle. Sinon, elle en aurait probablement ri avant de râler gentiment parce que leur hésitation leur aurait fait perdre pas mal de temps, finalement. Son sourire déjà bien présent s'élargit encore lorsqu'il prononça son prénom. Elle ne savait pas comment leur était venu ce petit "rituel", mais ça lui plaisait plutôt bien. Même si elle devrait peut-être commencer à l'appeler par son prénom aussi, de temps en temps. Elle aimait son prénom, en plus. Quoiqu'il en soit, la conversation démarra comme presque à chaque fois avec la lecture de Joshua. "Je ne me souviens plus très bien...mais oui, je crois que j'avais aimé !" Elle laissa échapper un petit rire. "Ma mémoire commence à me jouer des tours ! Tu crois que je deviens vieille ?" Elle se mit à rire une nouvelle fois à sa bêtise. Vu sa spécialité, avoir des soucis de mémoire serait tout de même problématique, même si elle ne montait plus elle-même sur les planches pour le moment. Néanmoins, c'était l'un de ses plus grands rêves. Participer à une grande production théâtrale un jour et pourquoi pas y interpréter le rôle principal. Mais pour l'heure, elle se contentait de son travail de professeur. C'était différent, mais ça lui plaisait beaucoup. D'ailleurs, elle se demanda une nouvelle fois quel métier Joshua pouvait bien exercer. Peut-être qu'un vrai rendez-vous serait l'occasion de le savoir. Ça et bien d'autres choses encore.

Alors, après des semaines d'hésitations, elle avait fini par se lancer, même si elle était tellement stressée qu'elle parlait bien trop vite. Bon sang ! Pourquoi ? Elle n'était pas du genre stressé d'habitude. Mais là...là, c'était différent. C'était Joshua. L'homme qui occupait presque toutes ses pensées et même ses rêves récemment. Les joues rouges, elle détourna le regard, ayant juste envie de se cacher dans un trou de souris. Hein ? Quoi ? Que se passait-il ? Il venait de se lever et lui tendait à présent la main. Le tout en lui proposant d'aller prendre un café maintenant. Maintenant. Elle resta totalement figée l'espace de quelques secondes, des secondes qui parurent durer une éternité. Des secondes pendant lesquelles elle avait plongé son regard dans celui de Joshua, s'y perdant un instant sans vraiment s'en rendre compte. Elle finit par cligner des yeux et reprit ses esprits en se donnant une claque mentale. Elle ne devait pas se laisser submerger par ses émotions, elle devait rester naturelle. Telle qu'elle l'avait toujours été lors de leurs rencontres. Alors, elle finit par saisir cette main tendue, le sourire aux lèvres, et se leva à son tour. "C'est d'accord !"

Une fois sur pieds, elle se sentit déjà mieux. Elle était même heureuse. Les papillons dansaient dans son ventre. Elle allait avoir un vrai rendez-vous avec Josh. Un vrai rendez-vous. Ils allaient enfin vraiment faire connaissance. Elle allait enfin en savoir plus sur lui. C'était assez étrange tout de même...car même si elle ignorait presque tout de lui, elle avait l'impression de le connaître depuis très longtemps. Elle était à l'aise en sa présence, malgré ses petits moments de bug qui arrivaient parfois - comme à l'instant. Elle se dirigea donc vers la sortie du parc en compagnie du jeune homme et de son chien, son sourire ne la quittant plus. "On va où ? De préférence un endroit avec une terrasse pour le toutou, non ?" Elle observa un instant le chien. Lui aussi, elle l'aimait beaucoup. On disait souvent qu'un chien ressemblait à son maître. Et ce chien était vraiment gentil et bien élevé. Cela en disait déjà beaucoup sur son maître, c'était certain.

Codage par Magma.

_________________
A Smile is Worth a Thousand Words
©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Date d'arrivée : 04/02/2018
Mots débités : 154
Popularité : 298
Où te trouves-tu : Sur un banc
Emploi/étude : Psychologue
Humeur : Mélancolique

MessageSujet: Re: Little do you know ( Lizbeth )    Sam 10 Fév - 0:01

Le sourire de Joshua s'élargit. Elle vieille ? Comment lui dire qu'elle était tout simplement magnifique et qu'elle respirait la vitalité ? Il ne pouvait pas, il ne pouvait franchir sa règle du juste milieu. Alors il se contenta de sourire.
" On ne peut pas se souvenir de tous les livres lu. Malheureusement. Je te le prêterai si tu veux le relire ?" Il espérait secrètement qu'elle accepte. De ce fait il adressa une prière silencieuse à tous les dieux qu'il connaissait. En se levant ce matin il s'était donné pour résolution de faire avancer les choses, de ce fait il avait noté son numéro de téléphone sur la première page du livre. Une idée comme une autre mais qui détonnait dans le comportement du jeune homme. Depuis le décès de sa femme il avait cessé de prendre des initiatives préférant se laisser porter par le courant en prenant les évènements comme ils venaient. Alors même si cette initiative n'était pas directe c'était quand même quelque chose venant du jeune homme.

Il la regarda hésiter un instant. Debout, la main toujours tendue il lui adressa un sourire. Il fut grandement soulagé lorsqu'elle se décida à prendre sa main. Il la pressa doucement se forçant à réguler son rythme cardiaque.
" Je te propose un petit café pas loin d'ici. Comme ça Kobi pourra toujours profiter du parc."
Le fait que le bien être de son chien lui soit venu à l'esprit sans qu'il n'ait besoin de le mentionner lui réchauffa le coeur. Encore une preuve de la générosité naturelle de la jeune femme, une des nombreuses caractéristiques qui faisait que Joshua s'était tant attaché à elle. Il pouvait même s'avouer avoir développé des sentiments pour elle même si cela l'inquiétait quand même.
" Veuillez me suivre mademoiselle, Kobi viens là mon beau !"
Il tapota sa cuisse signe que le chien devait le suivre et se dirigea vers le café non sans jeter quelques regards vers la jeune femme. Il n'arrivait toujours pas à croire qu'ils allaient enfin le faire. Depuis le temps qu'il y songeait. Seule angoisse, il allait devoir se livrer. Ressasser son passé. Et peut être que Lizbeth ne souhaiterait pas s'encombrer de ses bagages émotionnels.

Ils arrivèrent sur la terrasse du café en question et en parfait genleman, Joshua tira la chaise pour permettre à Lizbeth de s'asseoir. Une fois la demoiselle assise il prit place en face d'elle et laissa Kobi partit courir. Il regarda Lizbeth sans vraiment savoir quoi lui dire.
" Ça change du banc .. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Little do you know ( Lizbeth )    

Revenir en haut Aller en bas
 
Little do you know ( Lizbeth )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives rp-
Sauter vers: